Ce que le monde mange, une prise de conscience intéressante.



























Publication alimentation | Mots clefs | Laissez un commentaire

Manger, un poison quotidien

L’aspartame, qui est un succédané du sucre dans plusieurs boissons gazeuses, est un des produits qui nous rendent malades, selon Marie-Monique Robin.
Ce qu’on mange contient des résidus de pesticides, de fongicides et d’insecticides, de l’aspartame et des colorants artificiels. Et ça nous rend malades, dit la Française Marie-Monique Robin dans Notre poison quotidien, la responsabilité de l’industrie chimique dans l’épidémie des maladies chroniques, qui vient de paraître chez Stanké.
La journaliste a fait le constat d’une hausse des cas de cancer, de maladie de Parkinson et de dysfonctionnement de la reproduction. Partout où elle va, elle demande aux gens qui connaissent une femme qui a eu un cancer du sein de lever la main. Les trois quarts de l’assemblée le font. Ici, 40% des femmes et 45% des hommes souffriront d’un cancer au cours de leur vie, selon la Société canadienne du cancer.
«Il y a une inquiétude, a-t-elle dit hier à La Presse. Mais je dis: savoir, c’est pouvoir. On a la clé: c’est activer le principe de précaution.» C’est-à-dire bannir les produits chimiques dont l’innocuité n’a pas été prouvée, «sans attendre les données définitives» prouvant leur toxicité à moyen ou long terme.
Parce qu’on ne peut faire confiance à l’industrie chimique, «qui a absolument tout fait depuis un siècle pour maintenir ses produits sur le marché, quel qu’en soit le coût sur l’humain», dit-elle. «Je le dis haut et fort: j’ai plein de documents qui prouvent qu’ils connaissaient la toxicité de plein de produits.» Ses exemples: benzène, chlorure de vinyle, essence au plomb. Aucune mise en demeure ou poursuite ne lui a été envoyée ni pour Notre poison quotidien ni pour sa précédente enquête, Le monde selon Monsanto.
De 2002 à 2005, l’Agence canadienne d’inspection des aliments a trouvé des résidus de pesticides dans 21% des fruits et légumes qu’elle a testés. Mais seulement 1% des aliments avaient des taux dépassant les normes de Santé Canada.
Rassurant? Non, selon Mme Robin: «C’est basé sur un concept: la dose, c’est le poison. Mais ça ne tient pas compte de l’effet cocktail qu’ont différentes molécules entre elles ni des perturbateurs endocriniens qui agissent à très faibles doses.»
Protéger les futures mères est urgent. «Quand vous êtes enceinte et que vous exposez votre foetus aux molécules chimiques, à des résidus de pesticides ou de bisphénol A, vous pouvez induire chez vos enfants des maladies qui sont justement en explosion: cancers hormonodépendants (sein, prostate), troubles de comportement – y compris l’autisme -, troubles de l’attention, stérilité. Vous savez, les hommes occidentaux ont perdu 50% de leurs spermatozoïdes en 50 ans.»
Moins de 0,3% des pesticides répandus atteignent leur cible, selon Mme Robin, qui est fille d’agriculteurs. «Ça va partout dans l’environnement, a-t-elle indiqué. Quand je l’ai appris, j’ai été sidérée.»
Faire pression sur les gouvernements
Que faire? Mieux informer les élus, a suggéré la journaliste. «Au Canada, excusez-moi, mais vous êtes mal barrés avec ce gouvernement très proche de l’industrie», a-t-elle estimé. En Europe, une nouvelle réglementation sur les substances chimiques a désigné 12 000 produits problématiques parmi les 100 000 examinés. «Les industriels ont cinq ans pour fournir de nouvelles données prouvant qu’il n’y a pas de problèmes», a indiqué Mme Robin. Déjà, 700 substances actives ont été retirées.
À la maison, la journaliste mange «au maximum bio», cuisine elle-même et n’achète aucun plat transformé, «parce que les additifs alimentaires causent de vrais problèmes».
Ce n’est pas ainsi qu’on calmera la faim d’une population grandissante, répliquent ses opposants. Mme Robin en fait le sujet de sa prochaine enquête: peut-on nourrir le monde sans pesticides? Elle croit que oui.
«Évidemment, ce n’est pas rassurant, ce que je raconte, mais j’ai envie que ça change, pour protéger les générations futures. Je suis mère de famille, j’ai trois enfants. On est concernés.»
* * *
«NOTRE POISON QUOTIDIEN»
> 100 000 molécules chimiques «ont envahi notre environnement, et principalement notre alimentation», depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.
> Moins de 0,3% des pesticides atteignent leur cible, et plus de 99% migrent dans l’environnement.
> Selon l’OMS, de 1 à 3 millions de personnes sont victimes chaque année d’intoxication aiguë par les pesticides. Plus de 200 000 en meurent.
> L’incidence des 20 cancers les plus courants en Occident est de 10 à 30 fois inférieure dans les pays émergents comme l’Inde.
> Les traces de 212 substances chimiques – dont du bisphénol A et des pesticides – ont été trouvées dans le sang et l’urine de 2400 Américains testés par le Centre pour le contrôle des maladies d’Atlanta en 2009.
Source: Marie-Monique Robin. Notre poison quotidien, la responsabilité de l’industrie chimique dans l’épidémie des maladies chroniques, Stanké, 2011.
Cyber presse Publié le 25 mai 2011 à 05h00

Publication boisson énergisante, Énergie | Mots clefs | Laissez un commentaire

Pour une vie en santé

Powered by Cincopa WordPress plugin

Publication antidépesseurs, Énergie | Mots clefs , | Laissez un commentaire

Surveillez votre glycémie.

Publication alimentation, boisson énergisante | Mots clefs | Laissez un commentaire

Une petite boisson gazeuse vous intéresse encore ?

Publication boisson énergisante | Mots clefs , , | Laissez un commentaire

3 recettes dépanneurs pour l’été

SALADE DE BETTERAVES

Délicieuse avec de la quiche , tout mets végétarien ou du fromage cottage et du pain de grains . De plus elle colore l’assiette, est très nourrissante et laxative….

Cuire 7 betteraves moyennes de 30 à 60 minutes jusqu’à ce que la pelure s’enlève bien à la main. Peler et bien assécher
Les trancher en fines tranches minces
Ajouter un oignon moyen tranché en fines lanières OU 3 gousses d’ail hachées fines (Pas les deux dans la même salade )
½ tasse de persil frais haché fin .

Arroser de cette vinaigrette :
¼ tasse d’huile olive ou tournesol  et 3 c.à soupe de vinaigre de cidre ou de vin , sel et poivre au goût
Laisser reposer 30 minutes sur le comptoir . Cette salade est meilleure lorsqu’à la température de la pièce . Se garde aussi bien au froid pour 3-4 jours .


MOUSSE AU SAUMON : Dépanneur de toujours à avoir au frigo .
Mettre tous les ingrédients en crème :
7½ onces de saumon rouge dégarni de ses arêtes et de la peau
4 onces de fromage Philadelphia
1 cuil. à soupe de jus de citron
1 cuil. à soupe d’échalottes hachées
2 cuil. à thé de raifort
Etendre dans un plat et garnir généreusement de câpres.
Réfrigérer 24 heures avant de servir sur des biscottes, biscuits bretons, pain croûté , pain pita et même des nachos nature .


TREMPETTE –SANTÉ POUR FRUITS :

Ecraser à la fourchette ou passer au mélangeur :
1 avocat mûr et 2 bananes mûres (bien jaunes avec quelques petites taches),
1 c.à soupe de citron ou lime jusqu’à l’obtention d’une purée lisse et onctueuse

Servir en trempette avec des morceaux de pommes , de poires, des biscuits secs , des languettes de pain de grain .

UN délice nutritif et sain parce que l’avocat renferme des acides gras essentiels au cerveau , pour la peau et pour tout le corps et la banane est riche en potassium bon pour le cœur.
Publication assiette santé, Non classé, recettes | Laissez un commentaire

SAUCE À SPAGHETTI

*Faire revenir dans un gros chaudron à fond épais de la viande bio  si possible
1 livre de porc haché maigre,
1 livre de bœuf haché maigre,
1 livre de veau maigre jusqu à bien cuit

Ajouter tous les légumes suivants:
* 1 tasse de carottes râpées grossièrement
* 1 tasse de céleri haché
* 1 tasse de poireaux hachés
* 2 tasses d’oignons hachés
* 1 tasse de piments verts hachés
* 1 tasse de piments rouges hachés.
Continuer de faire revenir avec la viande 5 minutes

Ajouter maintenant
* 1 bte de tomates rondes italiennes (28 oz)
* 1 bouteille de sauce chili (10oz)
* 2 btes de soupe aux tomates (10 oz)
* 2 btes de pâte de tomates (7 oz)
* 1 bte de jus de tomate (20 oz)
* 3 c à thé de sucre
* 1 c. à soupe de sauce Worcesteshire
* 2 à 3 gouttes de tabasco
* 2 piments rouges chili séchés ou ½ c. à thé de piments broyés (ou plus selon le goût)
* 2 gousses d’ail hachés fin
* 2 feuilles de laurier

Mijoter environ 1 heure à 1heure30 .

La viande peut être remplacée par des lentilles (2 tasses de lentilles rincées) ,  ou  1  1/2 livre de tofu râpé

Publication Non classé | Laissez un commentaire

TARTINADE DE TOFU POUR SANDWICH

Le tofu est une excellente source de protéines végétales, peu calorique et bon pour les hormones. Ce mélange ressemble à de la préparation de sandwich aux œufs . on en achète du semblable dans les épiceries maintenant, mais il coûte trois à quatre fois plus cher que de le faire soi-même et il est plus frais (pour 6 personnes, mais peut se conserver au froid 3-4 jours )
Mêler ensemble ensemble tous les ingrédients suivants :
* 1 livre de tofu ferme bien asséché de son eau de trempage , écrasé ou râpé
* ½ c. à thé de moutarde sèche, ½ c. à thé de sel , ½ c.à thé de curcuma
* ¼ à 1/3 de tasse de mayonnaise (selon la texture désirée)
* 1 gousse d’ail
* ½ piment rouge et ½ piment vert haché finement
* 1 branche de céleri et 1 petit oignon hachés finement
* 1 petite carotte râpée et du persil frais haché finement
* 1c. à thé de tamari,

Servir sur biscottes , ou entre deux tranches de pain garnies de salade verte comme un sandwich

Publication Non classé | Laissez un commentaire

CRÈME DE TAPIOCA

CRÈME DE TAPIOCA : Se conserve 3 à 4 jours au frigo.

1. Laisser tremper 30 minutes 2/3 tasse de tapioca moyen (se trouve au magasin asiatique ou chez les aliments naturels) dans 2/3 tasse d’eau froide .
2. Dans une casserole à fond épais , amener doucement à ébullition                  1/2 tasse de sucre , 1 boîte lait de coco , 1 ½ boîte de lait 2 %, 2 boîtes d’eau (800ml ) 1 boîte de crème 10% , une pincée de sel .

Laisser mijoter 5 minutes.

3. Ajouter le tapioca détrempé, ramener à ébullition et cuire encore sur feu moyen 5 minutes. Epaissir avec 2 à  3c.à table de fécule de maïs .
Laisser tiédir et servir nature, avec sirop d’érable, des fraises coupées , ou des bananes ou bien quelques amandes grillées et finement hachées .

Publication Non classé | Laissez un commentaire

GOMASIO (sel de graines de sésame)

*Recouvrir le fond d’un poêlon antiadhésif de graines de sésame brunes (les blanches sont moins nutritives, choisissez les brunes de préférence).

* Sur un feu moyen , laisser légèrement dorer les graines quelques minutes. Dès que vous entendez la première graine popper, retirez immédiatement du feu pour cesser la cuisson et verser dans le mélangeur (blender) ou le broyeur de grains de café. (l’huile des graines est fragile à brûler donc soyez très vigilants, cela ne goûtera pas bon et le gras trop rôti, c’est néfaste pour la santé .
* Passer les graines «refroidies» au mélangeur jusqu’à l’obtention d’une poudre fine.
* Assaisonner avec du sel de mer ou du Herbamare .
Délicieux pour assaisonner votre riz, vos salades , vos rôties avec du fromage Philadelphia et des pommes de terre en purée, vos repas de pâtes et ainsi en augmenter la valeur nutritive.

Contient des protéines , du calcium, de la lécithine. L’essayer , c’est l’adopter et c’est en mettre partout  .

Publication Non classé | Laissez un commentaire

MOUSSE AU SAUMON

Bon dépanneur protéiné à avoir  à portée de la main dans le frigo .

Mettre tous les ingrédients suivants  en crème :
* 7½ onces de saumon rouge dégarni de ses arêtes et de la peau
* 4 onces de fromage Philadelphia léger
* 1 cuil. à soupe de jus de citron
* 1 cuil. à soupe d’échalottes hachées
* 2 cuil. à thé de raifort

Etendre dans un plat et garnir généreusement de câpres.
Réfrigérer 24 heures avant de servir sur des biscottes, biscuits bretons, pain croûté , pain pita et même des nachos nature  ou encore des tranches de concombre .

Publication Non classé | Laissez un commentaire

SALADE DE BETTERAVES

Cette salade est délicieuse avec de la tourtière, tout mets végétarien ou du fromage cottage et du pain de grains . De plus elle colore l’assiette, est très nourrissante et laxative….

* Cuire 7 betteraves moyennes de 30 à 60 minutes jusqu’à ce que la pelure s’enlève bien à la main. Peler et bien assécher
* Les trancher en fines tranches minces
* Ajouter un oignon moyen tranché en fines lanières OU 3 gousses d’ail hachées fines (Pas les deux dans la même salade )
* ½ tasse de persil frais haché fin ou coriandre haché fine

Arroser de cette vinaigrette:

* ¼ tasse d’huile végétale (huile, olive ou canola)                                                               * 3 c.à soupe de vinaigre de cidre ou de vin ,                                                                 * Sel et poivre au goût

Laisser reposer 30 minutes sur le comptoir . Cette salade est meilleure lorsqu’à la température de la pièce . Se garde aussi bien au froid pour 3-4 jours .

Publication Non classé | Laissez un commentaire

SOUPE AUX POIS CHICHES

Simple et facile à faire (se conserve 1 semaine, se congèle plusieurs mois) :

Faire revenir 2 oignons hachés fins et 4 gousses d’ail dans 3 c.à table d’huile d’olive.

Ajouter et laisser mijoter 30 minutes:

2 à 3 tasses de pois chiches 2 tasses eau et 1 grosse boîte de tomates, 1 boîte de crème de tomates , 2 c.à table de concentré de poulet en poudre ou liquide

Assaisonner avec sel, poivre et romarin frais au goût. Avec beaucoup de romarin frais c,est un délice

POUR augmenter la valeur protéinique, servir avec fromage râpé et croûtons ou un peu de quinoa,  ou orge,  ou riz brun

Publication recettes | Mots clefs , , | Laissez un commentaire

TREMPETTE SANTÉ POUR CRUDITÉS

Peut aussi servir de sauce pour salades diverses

- 2 tasses de yogourt nature
- ⅓ tasse d’huile d’olive
- ¼ tasse de Tamari (sauce soya)
- 1/4 tasse de sirop d’érable
- le jus d’un citron
- 2 gousses d’ail pressées
- 1 c. à soupe de moutarde forte
- 2-3 gouttes de Tabasco

Mélanger tous les ingrédients ensemble et c’est tout!
Se conserve deux  semaines au
frigo dans un bon contenant hermétique

Publication alimentation, assiette santé, recettes | Mots clefs , | Laissez un commentaire

LES PIMENTS ANTIOXYDANTS ET ANTISEPTIQUES

Bon nombre de personnes se privent de la consommation de piment du fait que cet aliment piquant leur est insupportable. D’autre part, tout le monde a tendance à dire que le piment n’est pas bon pour la santé. Pourtant, à part ses caractéristiques visibles au quotidien, le piment est un vrai remède contre diverses maladies et il est recommandé de l’intégrer dans vos plats de temps en temps.

Premièrement, détrompez-vous, le piment est un vrai antiseptique et avec sa capsaïne, il aide dans la digestion en augmentant la production des liquides gastriques.
D’autre part, cette plante a un effet contre le rhumatisme et les contusions. Dans ce cas, ce sont ses feuilles qui doivent être utilisées.

Coté circulation du sang, le piment dilate les vaisseaux sanguins et éclaircit notre sang. Possédant un bienfait antioxydant, le piment réduit et combat même contre la maladie grave comme le cancer. À noter cependant que l’effet des piments n’est bon que lorsqu’ils sont frais.

Source : webchercheurs.com

Publication alimentation, antioxydant | Mots clefs | Laissez un commentaire

QUOI MANGER AVANT, PENDANT ET APRÈS L’ENTRAÎNEMENT

Par Isabelle Huot, Docteur en nutrition

L’activité physique contribue au contrôle du poids, à la normalisation du cholestérol sanguin et à la gestion du taux de sucre dans le sang, sans compter le sentiment de bien-être qu’elle génère. Bonne pour le corps, elle l’est aussi pour l’esprit!-
Pour optimiser les bénéfices physiologiques de l’exercice, une alimentation adéquate s’impose.

Regard sur les aliments à privilégier avant, pendant et après un entraînement.

Avant l’entraînement : les glucides

Il faut s’assurer d’avoir suffisamment d’énergie pour en profiter pleinement.
Au début d’un entraînement, l’organisme utilise principalement le glucose, stocké dans les muscles et dans le foie sous forme de glycogène. La consommation de glucides (produits céréaliers, fruits, légumes ) dans l’alimentation quotidienne saura maximiser les réserves de glycogène. Plus l’exercice se prolonge, plus les réserves de glycogène diminuent. C’est à partir de ce stade que l’organisme ira puiser l’énergie dont il a besoin dans les réserves de graisse. Les personnes qui s’entraînent avant le dîner ou le souper devraient prendre une collation une à deux heures avant. La collation devra apporter des glucides qui fourniront de l’énergie rapidement.
On évitera les collations trop riches en gras (beignes, muffins commerciaux, barres de chocolat) qui, digérées lentement, pourront entraver la capacité d’entraînement.
Afin d’éviter certains inconforts intestinaux, il est aussi préférable que les repas ou les collations précédant l’exercice ne contiennent pas de mets trop épicés, d’aliments susceptibles de causer des gaz (comme les légumineuses ou le chou), de boissons pétillantes et d’alcool.
Évidemment, le seuil de tolérance à ces aliments est personnel; il s’agit de bien se connaître! Dans le doute, on opte pour des aliments familiers. L’hydratation, avant l’entraînement, est aussi primordiale.

Pendant l’entraînement: de l’eau

En deçà d’une heure, l’eau seule suffit. Mais attention! Il ne faut pas attendre de ressentir la soif pour s’hydrater, puisque la sensation de soif est un signe qui nous indique qu’un déficit hydrique est déjà présent.
Il est recommandé d’ingérer de 150 à 350 ml d’eau toutes les 15 à 20 minutes.
Si la sudation est importante ou que l’activité est pratiquée dans des conditions climatiques chaudes et humides, les boissons pour sportifs sont par contre appropriées: en plus des glucides, elles contiennent souvent des électrolytes qui compensent les pertes dans la sueur. On peut aussi utiliser la recette maison en y ajoutant 1/8 de cuillère à thé de sel.
Pour les activités de plus longue durée, les boissons qui apportent des glucides peuvent donner un regain d’énergie. On choisit de préférence celles qui comportent de 50 à 80 grammes de glucides par litre: elles sont alors isotoniques, c’est-à-dire que la pression osmotique de la boisson est équivalente à celle du sang. Si la boisson contient trop de sucre (hypertonique), il existe un risque qu’elle entraîne des crampes, des flatulences et une irritation gastrique. Plutôt que d’acheter des boissons commerciales pour sportifs, du jus dilué avec de l’eau suffit généralement (environ 300 ml jus pour 200 ml eau).

Après l’entraînement : glucides et protéines

D’abord, il faut remplacer les liquides perdus. Il s’agit donc de boire soit de l’eau, soit du jus (du vrai, pas des cocktails de fruits remplis de sucre ajouté).
Ensuite, il faut également refaire ses réserves de glycogène en buvant ou en mangeant des glucides. Les premières heures qui suivent l’entraînement sont idéales pour refaire ses réserves.
En effet, une collation riche en glucides dans les 20 minutes qui suivent l’exercice maximise la récupération (jus, fruits, bagels, céréales).
L’ajout de protéines (lait, yogourt, boisson de soya, oeuf) facilitera la récupération musculaire. Selon les experts en nutrition sportive, le ratio glucides/protéines idéal est de 3/1. Enfin, si la sudation a été importante, on peut aussi se permettre de saler modérément son repas
QUELQUES IDÉES DE COLLATIONS PRÉ-ENTRAÎNEMENT
  • Une banane
  • Une barre tendre faible en gras
  • Une barre de fruits séchés
  • Un jus de fruits
  • Une rôtie avec confiture de fruits
IDÉES DE COLLATION POST-ENTRAÎNEMENT (glucides et protéines)
  • Une pomme et un yogourt allégé
  • Un pain aux dattes et un verre de lait 1% mg
  • Un smoothie au mélangeur: lait écrémé, banane, vanille
  • Biscuits soda et fromage maigre
  • Deux biscuits aux figues et une boisson de soya. source:http://www.canoe.com/artdevivre/bienetre/article1/2008/03/10/4960606-jdm.html
Publication activité physique, alimentation, Poids santé | Mots clefs , , | Laissez un commentaire

LA SANTÉ CHEZ SOI

Résumé de l’ouvrage
Dans leur ouvrage « LA SANTÉ CHEZ SOI » ,  les auteurs font faire au lecteur le tour de la maison de Dave Wentz, afin d’y repérer les risques potentiels qui nous guettent aujourd’hui dans nos foyers. Le livre propose des moyens fondés sur le sens commun pour éliminer les toxines de l’environnement dans lequel nous vivons et élevons notre famille.

« LA SANTÉ CHEZ SOI » traite de ces dangers insoupçonnés en termes simples, bien que Dr Wentz les aborde d’un point de vue plus scientifique. Le lecteur peut ainsi approfondir les sujets à sa convenance. Le livre propose aussi des conseils pour réduire les risques qui, à notre insu, menacent notre santé.

En rédigeant « LA SANTÉ CHEZ SOI», Dave et Dr Myron Wentz visaient à mettre le lecteur en garde contre les dangers qui se cachent entre les quatre murs de la maison. De petits changements tout simples, comme ceux proposés dans le livre et qui seront bientôt affichés sur le site Web myhealthyhome.com,   permettront à chacun de faire une vraie différence dans sa vie et celle de sa famille.

Visionnez ce vidéo et soyez les premiers  à acheter votre copie en français au coût de 25 $ taxes incluses





Publication horizontal | Mots clefs , , | Laissez un commentaire

LES OMEGA 3 COMBATTRAIENT LA MALADIE D’AZHEILMER

Des scientifiques ont annoncé le 15 février que le meilleur moyen de combattre la maladie d’Alzheimer était d’adopter une alimentation riche en acides gras Oméga-3 et pauvre en cholestérol.
Des chercheurs du Département de Neurobiologie de l’Université de Tel Aviv se sont déclarés « euphoriques » après qu’ils ont découvert qu’un régime alimentaire équilibré pauvre en cholestérol et riche en Oméga-3 réduisait de manière significative les effets négatifs de l’un des gènes associés à la maladie d’Alzheimer.
Les résultats de leur étude seront présentés lors d’un colloque international à Barcelone (Espagne) en mars.
D’autres études ont montré qu’absorber de grandes quantités quotidiennes de vitamine B pouvait retarder — voire même stopper — l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Cette étude avait montré que la vitamine B permettait de faire diminuer le rétrécissement du cerveau chez les personnes âgées présentant des signes avant-coureurs de la maladie.

Le site spécialisé MyHealthNewsDaily.com conseille de manger les aliments suivants pour donner un coup de fouet à votre cerveau:
1. Les noix - Elles ressemblent à des cerveaux miniatures et sont riches en anti-oxydants, qui selon les scientifiques combattent les dommages causés au cerveau par les radicaux libres de notre corps. Une étude de 2009 sur des rats a aussi montré qu’un régime qui contient 2% de noix permettait de réparer les signes de vieillissement.

2. Les carottes – Elles sont bonnes pour les yeux, mais aussi pour votre cerveau. Elles contiennent des niveaux élevés d’un composé appelé la lutéine. Une étude récente publiée dans le Journal of Nutrition a découvert que la lutéine réduisait les déficits de mémoire liés à l’âge, et les inflammations au cerveau. On en trouve aussi dans l’huile d’olive, les piments et le céleri.
3. Les baies - Dans un article de 2009 du Journal of Nutrition, des chercheurs ont examiné des études, et ont conclu que les fruits comme les myrtilles ou les fraises pouvaient contribuer à réduire les signes de vieillissement et améliorer les capacités du cerveau.
4. Le poisson – Des études ont montré que manger du poisson riche en acides gras oméga-3 pouvait aider à ralentir le déclin des fonctions cognitives lié à l’âge. L’article cite une étude de 2005 qui a découvert que les gens âgés de plus de 65 ans qui mangeaient du poisson deux fois par semaine pendant six ans ne perdaient que 13% de leurs fonctions cognitives.
5. Le thé - Il pourrait  aussi prévenir l’apparition de la maladie d’Alzheimer et améliorer les fonctions cognitives. De plus, selon une étude de 2010, les buveurs de thé obtiennent de meilleurs résultats aux tests de mémoire et de gestion de l’information que les autres.
6. Les épinards – Ils sont riches en vitamines C et E qui améliorent les capacités cognitives. Une étude de 2000 avait montré que les rats âgés retrouvaient certaines de leurs capacités en terme de mémoire et de capacités motrices avec un régime alimentaire riche en épinards, en fraises et en myrtilles.
http://www.myhealthnewsdaily.com/best-foods-brain-health-0975/
Source : http://sante-medecine.commentcamarche.net

VOUS AIMERIEZ  CONSOMMER DES OMEGA 3 SÉCURITAIRES, SANS MERCURE ET  QUI FERONT UNE DIFFÉRENCE , CONTACTEZ-MOI À COACHMARYSE@GMAIL.COM

Publication oméga 3 | Mots clefs , | Laissez un commentaire

SALADE DE BROCOLI

Une tête de brocoli coupé  en petits bouquets fins
1  petit oignon rouge haché fin
½  à ¾ tasse  de raisins secs ou canneberges séchées
½  tasse  de graines de tournesol
½  tasse de feta émietté  (facultatif )
1/3  à ½ tasse  de vinaigrette  de votre choix   ou la trempette légère et santé

Mélanger le tout   et laisser reposer quelques heures.
Excellente pour les 3-4 jours qui suivent  pour les lunchs




CHILI   VÉGÉ (4 portions)

500 g (1 livre) de tofu semi-ferme
250 ml (1 tasse) d’oignons hachés,
3 gousses d’ail hachées
1 tasse de carottes en cubes
1 c. à soupe de chili en poudre et 1 c à soupe  de cumin moulu
1 bte de tomates concassées,
1 bte de haricots rouges, égouttés
1 bte de 125 ml (4 onces) de sauce tomate

Faire revenir le tofu haché avec l’oignon dans un peu d’huile d’olive; ajouter les autres ingrédients et laisser mijoter 45 minutes.
Servir avec  un bon  riz brun ou riz sauvage  .
Publication recettes | Mots clefs , , | Laissez un commentaire

SE PROTÉGER DES RHUMES ET DES GRIPPES

La saison hivernale est arrivée et avec elle la période traditionnelle des rhumes, grippe et autres maladies dites de «refroidissement».

Il est vrai que ces affections se déclarent durant les mois les plus froids de l’année, du moins sous nos latitudes. Mais si l’on observe d’autres régions du globe, on constate que les rhumes et grippes apparaîtront également principalement durant la saison hivernale de ces régions, sauf que, dans les zones plus tropicales ou au climat plus chaud, cette saison hivernale ne rime pas toujours avec «froid».
La température n’est donc pas l’élément le plus important, même si elle peut affaiblir d’avantage un organisme déjà malmené par de nombreux stress (mauvaise alimentation, autres affections de santé, mauvaise habitudes de vie).

Il semblerait que l’élément le plus important dans le déclenchement des infections hivernales soit plutôt relié à la durée des heures d’ensoleillement. Celui-ci joue un rôle déterminant dans la capacité de l’organisme à fixer et accumuler des réserves de vitamine D.
La recherche nous apprend qu’une carence en vitamine D ne favorise pas seulement le rachitisme, mais pourrait également favoriser l’apparition de problèmes de santé aussi différents que certains cancers, l’hypertension, le diabète, l’ostéoporose, la sclérose en plaque, etc.

On a également découvert un rôle très important de la vitamine D en relation avec le système immunitaire. Cette vitamine favoriserait la production de peptides aux propriétés antimicrobiennes assez puissantes pour tuer la bactérie de la tuberculose.

QUELQUES CONSEILS:

Suppléments en vitamine D: Il serait donc opportun durant les mois d’hiver de compenser la faible exposition aux rayons du soleil par une supplémentation de vitamine D.

Soupe de poulet : Un autre remède «maison» très efficace pour traiter le rhume ou la grippe, est la fameuse soupe de poulet.
La science ne peut réellement expliquer pourquoi cela est efficace, mais de nombreux médecins n’hésitent pas à la recommander. Elle est efficace pour traiter les refroidissements, mais elle peut être utilisée en prévention. Consommer au moins 2 fois par semaine une soupe de poulet. Ajoutez-y beaucoup d’ail, d’oignon, un peu de poivre noir et quelques clous de girofle, tous des aliments puissants contre les bactéries et virus, de même que pour stimuler le système immunitaire.

Vitamine C et Zinc : Les effets stimulants sur le système immunitaire de la vitamine C et du Zinc ne sont plus à démontrer, il est donc important de s’assurer d’un bon apport sous forme d’une alimentation appropriée, mais également sous forme de supplément, surtout les mois d’hiver.

Thé de gingembre : Le gingembre possède de nombreuses propriétés médicinales. C’est notamment un diaphorétique, c’est-à-dire qui facilite la transpiration. Il a aussi la propriété de réchauffer le corps. Il est riche en zinc et possède indéniablement des propriétés stimulantes du système immunitaire. En médecine ayurvédique on recommande sa consommation régulière pour maintenir un bon état de santé.
C’est également un remède populaire traditionnel pour soigner les rhumes, grippes et affections respiratoires.
Le consommer en prévention serait donc une excellente idée.
http://www.elmoudjahid.com/

Produits vedette suggéré :  Vit C ,  Vit D , Extrait de pépin de raisin
POUR  COMMANDER UN DE CES PRODUITS DE QUALITÉ  FABRIQUÉ AVEC DES NORMES PHARMACEUTIQUES , CONTACTEZ-MOI   À COACHMARYSE@GMAIL.COM

Publication vitamine | Mots clefs , , | Laissez un commentaire